Fil RH – mai 2019


mai 31, 2019
Avec le retour du printemps, si nous parlions de Renouveau dans ce deuxième numéro du FIL RH 2019 !
Le renouveau c’est « un nouveau départ, l’apparition de formes nouvelles, plus riches ». Dans la nature, au printemps les racines repoussent, souvent plus nombreuses et permettent aux plantes de « renaitre » plus fortes et plus belles.
Et dans l’entreprise, quel serait ce renouveau ? Ça pourrait être se concentrer sur ses forces, « ses racines » pour se développer, innover, devenir plus fort et plus beau.
C’est ce que nous vous proposons d’aborder dans ce numéro du fil RH 2019.
– Comment attirer et garder les talents lorsqu’on est une TPE-PME ?
– Quelles seront les compétences à avoir en 2020 ?
– Le rôle du CSE dans la gestion des congés payés.


Fil actu : le Renouveau par les Talents ! 

Comment attirer et garder les talents lorsqu’on est une TPE-PME ?

Tout d’abord, entendons-nous sur ce qu’est un Talent : pour la majorité des Dirigeants, c’est un salarié ayant des aptitudes professionnelles au-dessus de la moyenne ou dont les compétences sont difficiles à trouver sur le marché.
Les TPE – PME sont essentielles dans notre tissu économique français. En 2018, elles employaient environ 4 millions de personnes (soit 28% des salariés français) et représentaient 140 000 sociétés (soit 37% des entreprises françaises) (Source INSEE 2018). Elles sont également un acteur incontournable dans l’accélération de l’économie française.
Et pour poursuivre leur croissance et continuer à innover et à se développer, elles doivent souvent recruter de nouveaux talents, mais également garder leurs talents. Et c’est là que les choses se compliquent souvent. En effet, d’après une enquête réalisée par BpiFrance en 2017, 83% des PMEs ont des difficultés de recrutement, 60% déclarent manquer de talents pour grandir et franchir un cap, et 42% sont confrontées à la fuite des talents.
Cette difficulté à recruter, à accéder aux meilleurs profils et à les garder, est en partie associée à des clichés (négatifs) concernant les TPE – PME : leurs situations géographiques (à priori isolées et loin des grandes villes…!) ne feraient pas rêver, elles seraient moins attractives en termes de salaires et d’avantages sociaux que les grandes entreprises, elles seraient moins innovantes et moins à la pointe de la technologie…

Au-delà de ces représentations, les TPE – PME n’ont-elles pas de jolies cordes à leurs arcs ? En réalité, les TPE – PME ne manquent pas d’atouts. Pour preuve, le résultat de ce travail mené avec un groupe de Dirigeants il y a quelque temps (ils se reconnaîtront, merci à eux !) : la taille et l’organisation de ces entreprises sont (souvent) synonymes de :

  • Souplesse de fonctionnement
  • Créativité (peu de lourdeur hiérarchique, rapidité décisionnelle…)
  • Visibilité (connaissance du projet de l’entreprise)
  • Coopération et proximité
  • Communication et coordination aisées, qui facilitent l’efficacité,…

Pour un salarié, intégrer une TPE – PME c’est (possiblement) :

  • Avoir des missions larges et variées,
  • Développer son expertise et sa polyvalence
  • Être un membre essentiel dans une réussite commune,…
Donc, vous le saviez déjà, mais on vous le confirme : les TPE et les PME ont des ATOUTS !

Oui, mais encore faut-il les faire connaître…
C’est ce que certains appellent « la marque employeur ».
Nous vous proposons une démarche en quatre étapes pour développer votre « marque employeur » et votre attractivité et vous permettre de mieux attirer et garder vos talents :

  1. Identifier et valoriser vos atouts : votre identité, vos valeurs et vos pratiques RH
  2. « Musclez » votre management ! (vous pouvez vous inspirez de notre fil RH de Janvier sur le « management bienveillant ») pour garantir le respect de vos atouts au quotidien
  3. Faites-vous connaître sur les salons de recrutement, dans les écoles, sur les réseaux sociaux ! Il s’agit de « marketer » votre entreprise et ses atouts
  4. Puis faites vivre votre marque employeur

Car in fine, développer une « marque employeur », c’est inclure un volet RH dans votre fonctionnement et dans votre stratégie de développement !

Vous souhaitez développer « votre marque employeur », nous pouvons vous accompagner à chaque étape de cette démarche, n’hésitez pas à nous contacter !

Fil image : le Renouveau par les Compétences ! 

Quelles seront les compétences recherchées en 2020 ? : Les SOFT SKILLS !

Le World Economic Forum (WEF) a réalisé un rapport des dix compétences les plus recherchées en 2020. Deux changements majeurs à noter depuis 2015 :

  • La créativité devient l’une des trois compétences clés : avec le flot incessant des nouvelles technologies, nouveaux produits et nouveaux modes de travail, la capacité à intégrer ces changements et à se réinventer est primordiale.
  • L’intelligence émotionnelle intègre la liste des compétences différentes : le travail est un monde d’interaction où comprendre et gérer ses émotions et celles des autres est « enfin » perçu comme essentiel.
Et dans vos équipes, possédez–vous les 10 compétences de demain ?

Fil droit : le Renouveau par le CSE

Votre Comité Social et Economique est en place… (Hum… pas encore ?! Bon, on se dépêche les entreprises de + de 11, vous avez jusqu’au 31 décembre pour mettre en place cette instance de représentation unique des salariés qui remplace les précédentes )
Les congés d’été approchent à grand pas (oui, nous aussi on a hâte !).
Le lien entre le CSE et les congés ? 
C’est que le CSE joue un rôle important dans la gestion des congés payés !

Rappel sur la période du congé principal :

  • Elle se situe selon le code du travail entre le 1er mai et le 31 octobre (cette période peut être modifiée par un accord d’entreprise)
  • Elle est portée à connaissance des salariés par l’employeur deux mois avant son début.
 Ordre des départs en congés payés (congés par roulement) :
  • S’il n’est pas fixé dans la convention collective ou un accord de branche, c’est l’employeur qui le définit en prenant en compte notamment les éléments suivants : ancienneté du salarié, situation familiale, activité exercée par le salarié chez un autre employeur (temps partiel)…
  • Le CSE est alors consulté pour obtenir son avis sur l’ordre des départs et les critères permettant de déterminer l’ordre.
  • L’ordre des départs est communiqué à chaque salarié un mois au moins avant son départ (sauf accord d’entreprise qui peut prévoir un délai moindre).

Fermeture estivale :

  • Même si un accord collectif est prévu, le CSE doit être consulté sur la fermeture de l’entreprise.
Si vous avez besoin de conseils sur la mise en place et/ou le fonctionnement du CSE, nous pouvons vous aider !